Chouaib Warit décrit sa vision pour la Fédération

 

Tout art martial a une philosophie, un dogme et se pratique avec un esprit spécifique.

L’Aïkido, au-delà d’une philosophie, d’un dogme et d’un esprit est une voie… : celle de la non-agression, d’une défense adaptée et du respect de l’autre.

L’anticipation, la maîtrise, le contrôle et le don de soi donnent à cet art martial toute sa particularité.

« Dans l’aïkido il n’y a pas de violence préméditée »

« Dans l’aïkido il n’y a pas de volonté de nuire »

« Dans l’aïkido il n’y a ni vainqueur ni vaincu »

« Dans l’aïkido il y a une force, mais intérieure »

« Dans l’aïkido il y a une mission de protection de l’autre »

« Dans l’aïkido il y a une victoire, celle de l’honnêteté, de la sincérité et du partage »

Ces valeurs m’ont paru il y a 25 ans et encore plus aujourd’hui comme le chemin à suivre.

Depuis plus de deux décennies j’'essaie d’inculquer à mes élèves ce que mes maîtres m’ont transmis.

S’il est vrai que le chemin n’a pas toujours été facile et qu’il est encore parfois semé d’embûches, c’est notre capacité à les anticiper, à les éviter ou à les gérer qui fait de l’aïkido une discipline de vie particulière.

Une pratique que tous les Maîtres de Tanger à Lagouira, que je remercie pour leur implication, ont honoré par leur abnégation et leur don de soi.

Si nous sommes des milliers aujourd’hui, c’est parce qu’il y a eu un M’barek Alaoui, un Driss Boufal, un Said Benmbouh, un Jamal Yousr, un Houssine Stitou et tant d'autres.

C’est cette reconnaissance que les jeunes aïkidokas doivent garder à l’esprit car l’héritage est un bien précieux qu’il faut apprécier et préserver.

C’est pour cela que depuis près de 2 ans, un groupe dont je fais partie a travaillé avec conviction et responsabilité pour que jamais cet héritage ne soit perdu.

La création de la FRMAIA est le socle d’un édifice que nous voulons construire ensemble. Cette fédération, qui est la maison de tout aïkidoka, se veut bien plus qu’un organe représentatif, mais plutôt un espace de partage des valeurs, du respect et du soutien de l’autre.

Notre vision : faire de cette discipline un sport autant qu’un art de vivre.

Notre programme : former et éduquer nos jeunes aux principes de citoyenneté, respect, travail et partage.

Notre agenda : disposer de centres régionaux, provinciaux et communaux d’aïkido intégrant art martial et mode de vie sain.

Nous nous sommes donnés 4 ans pour apporter notre modeste contribution : une promotion de nos valeurs, un encadrement de 5 000 jeunes, le développement de ligues, comités et commisions, ainsi que l’organisation de 5 stages internationaux et 20 nationaux.

Et je me suis personnellement donné un engagement en tant que président élu : œuvrer pour que nous soyons des aïkidokas militants, citoyens responsables d’un Maroc nouveau voulu par SA MAJESTE LE ROI MOHAMED VI, œuvrer pour faire place aux jeunes tout en respectant et bénéficiant de l’expérience des anciens, œuvrer pour que ce que M’barek Alaoui a fondé au Maroc soit préservé, renforcé et valorisé…

C’est un engagement mais c’est surtout un appel à toutes et à tous, que chacun comprenne qu’être un UKE c’est se donner sans réserve et avec sincérité…

C’est ce que votre dévoué Président Chouaïb Warit vous promet.

 

Chouaïb WARIT

Président de la FRMAIA

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

   
© F.R.M.A.I.A - 2012